Ica, une aventure parmi le sable et la mer

Parcourir la cote péruvienne peut être un mélange des expériences : nature, aventure, histoire, culture…toujours il y a un motif pour le parcourir, et cette fois ci la destination a été Paracas et Ica.

Cette région est très connue par Paracas et Nazca; par les vins et les piscos; par la nature et le mystère…et on part vers la…

La journée a commencé très froide, humide et grise…c’était 5h00 du matin. Le premier arrêt c’était á Tambo Rural, situé au km. 53 de la Panaméricaine Sud, pour gouter un petit-déjeuner tout à fait rustique: depuis le lieu même jusqu’aux pains. Des poêles à bois qui donnent à ce petit endroit une touche spéciale, les tables de plein air…Le petit-déjeuner était composé par des pains farci aux olives, du fromage, de cabanossi…et un tas du thé ou du café pour dissiper la matinée froide. C’était déjà 7h00 d matin. Après ce bref arrêt, on continue par la route vers Paracas durant trois heures environ en appréciant des vallées vertes, des longs déserts ou les vagues déferlantes du Pacifique…

El Chaco c’est le port qui nous donne la bienvenue. A cet heure-là 10h00 environ, il y a des groupes des personnes qui attendent leur tour vers l’aventure d’une heure et demie en découvrant la faune du lieu et en respirant l’air marin. Les départs sont programmés depuis 8h00 du matin dès que la capitainerie du port donne l’autorisation aux embarquements pour commencer le parcours. Apres ca les départs sont selon l’arrivée des visiteurs.

Après le tremblement de terre de l’année 2007, El Chaco et Paracas ont été renouvelés. Peut-être parce qu’ils sont des lieux touristiques très importants pour nos visiteurs étrangères. Ce qui n’est pas le cas de Pisco, ou encore c’est possible apprécier quelques évidences de ce tremblement de terre qui a marqué ce village mais qui continue malgré tout.

Avec la rénovation de cet endroit les investissements sont arrivés aussi. Aujourd’hui la ville ressemble rajeuni avec les bâtiments hôteliers les plus modernes qui se combinent avec la beauté du lieu. Quelques-uns ont gardé l’harmonie du lieu…quelques autres sont restés sur le chemin.

De tout ça ce qui est le plus important c’est que l’économie marche bien pour les locaux et les visiteurs aussi.

C’est possible trouver des petits, modernes et accueillants hôtels de 3 étoiles tel que la Posada del Emancipador ; jusqu’á les hôtels des chaines hôteliers internationaux tel que Hilton ou nationaux, tel que San Agustín ou Libertador, qui se sont installés dans cet endroit pour satisfaire les demandes les plus exigeants.

Ce qui est vrai c’est que sans s’arrêter en parlant beaucoup de ces bâtiments, Paracas garde encore le même charme.  S’asseoir au bord de la mer pour apprécier le vol des oiseaux ; apprécier aux pêcheurs naviguer dans les vagues pour obtenir la pêche du jour ; apprécier les personnes qui, pleins de l’émotion, s’embarquent jour à jour dans les petits bateaux (45 personnes) pour y découvrir le coté le plus naturel du lieu…ou simplement s’asseoir pour y apprécier les vagues…tout ça fait de ce lieu, le refuge des amants de la nature et de l’aventure.

Ballestas, c’est un refuge des espèces marines tel que lions de mer, dauphins et des pingouins de Humboldt parmi d’autres auxquels c’est possible de trouver et apprécier depuis le petit bateau…et des figures énigmatiques tel que le Candelabro ou des sculptures en roche des alentours. La découverte de cette faune est complète avec l’expérience de parcourir la Réserve National de Paracas pour y apprécier les accueillants plages où c’est possible de camper avec l’autorisation des autorités du lieu.

Profiter d’un coucher de soleil, où  toujours il y a un beau temps, au bord de la mer presque déserte et tout à fait douce…avec la musique douce et constant des vagues, peuvent en devenir une expérience romantique et naturel.

L’aventure c’est complète avec une excursion par les grandes extensions de désert qui on trouve dans toute la région, lesquelles sont parfaits pour des expériences pleins d’émotion et adrénaline : buggie et sandboard.

Le désert d’Ocucaje ou les dunes de la Huacachina, deviennent les lieux les meilleurs pour cet aventure. La différence est celle concernant l’expérience qu’on veut vivre. Huacachina, c’est un oasis dans le désert…mais par l’affluence des personnes, parmi des nationaux et des étrangères, est très loin d’être un désert ou un oasis. Une grande quantité des personnes arrivent à ce lieu pour vivre leur aventure sur le sable. Les voitures, désignées spécialement pour cette aventure, deviennent le complice parfait.

Le choix d’un chauffeur professionnel pour conduire les voitures, c’est très important. Le parcours ressemble celui de la montagne russe mais cette fois ci sur le sable, sur des grands extensions de déserts de sable qui font de cette-ci une expérience différente et très amusante.

Cependant, á cause de l’arrivée de beaucoup des personnes surtout les week-ends, l’expérience peur devenir un peu compliqué.

De toute façon, la recherche de l’émotion et adrénaline, reste ok.

Si ce qu’on cherche c’est quelque chose plus privé tel que l’expression « une aventure dans le désert »…les dunes d’Ocucaje sont une bonne option. Là-bas, le paysage même c’est différent á celui de la Huacachina. Tout est sable, mais les formations sont très différentes et donnent un touché de mystère au lieu. Parcourir le désert en buggies environ les 18h00 vous donnera un coucher du soleil vraiment spécial. Le paysage devient différent à cette heure-là avec un ciel peint en orange…toutes les émotions restent gardés dans ce moment unique.

Voilà la fin d’un jour intense…plein de nature, brise, mer et sable…où l’adrénaline, vous invite à déstresser, en parcourant les vagues de la mer et le sable et en confirmant ainsi que chaque lieu vous offre, toujours, une expérience vraiment différente.